L’entraineur bullois Lucien Dénervaud espère que la soirée de vendredi sera belle

  • 16.09.2021

Les Gruériens ont bien débuté leur saison en 1ère Ligue et accueillent le Lausanne-Sport, pensionnaire de Super League, dans le cadre des seizièmes de finale de la Coupe de Suisse.

Photo: Alain Schmitz
Photo: Alain Schmitz

La satisfaction générale est de mise du côté du FC Bulle après cette entame de championnat réussie, notamment pour son entraîneur, Lucien Dénervaud. Les choses ne se sont néanmoins pas déroulées parfaitement, "sinon nous aurions gagné les quatre matchs", précise-t-il avec un clin d'œil. Les dix points acquis représentent pour lui la confirmation que son équipe est sur la bonne voie.

Le technicien de 35 ans dirige depuis un peu plus d'un an le club fribourgeois, qui a joué deux ans en Ligue nationale A au début des années 1980 et est revenu au plus haut niveau le temps d’une saison en 1992. La saison 2020-2021 s’étant terminée par une belle troisième place (derrière YB M-21 et le CS Chênois), Dénervaud aspire forcément à réitérer cette performance mais met en garde quant à des attentes démesurées. Cet été, le club a été contraint de rajeunir l'effectif et les moyens à disposition pour s'offrir des joueurs expérimentés sont limités. Une statistique l’atteste : la moyenne d’âge de l’effectif n'est de même pas 22 ans.

Former un groupe uni

L'entraîneur s'est donné pour mission de former une équipe à partir de jeunes talents dont la force est la cohésion. "Nous dépendons de notre performance en tant que collectif", dit-il, "si nous y parvenons et arrivons à maintenir cet esprit d’équipe, beaucoup de choses peuvent être compensées." Il souligne toutefois que ce processus prend du temps et qu'il faudra faire preuve de la patience nécessaire : "La constitution d'un groupe ne se fait pas du jour au lendemain».

Les premières journées lui donnent déjà un très bon sentiment et c'est aussi un signal fort envoyé à la concurrence dans le groupe 1. Si Dénervaud ne classera jamais publiquement le FC Bulle dans le cercle restreint des favoris - il considère Echallens, Lancy, Meyrin et Thoune M-21 comme les principaux prétendants - le seul fait que les Gruériens demeurent invaincus revêt d’une certaine signification.

Duel en Coupe de Suisse contre le Lausanne-Sport

Le FC Bulle espère à nouveau en fournir la preuve vendredi soir à 19h30 - non pas en championnat, mais en seizièmes de finale de la Coupe contre le LS, pensionnaire de Super League. Ce match fait figure de bonus pour une équipe qui connaît et assume son rôle de petit face au puissant club vaudois. Durant la semaine, Lucien Dénervaud a insisté à plusieurs reprises devant ses joueurs sur le fait de prendre du plaisir et de profiter de chaque minute de cette affiche avec légèreté. Ce dernier ne voit pas l'intérêt de changer quoi que ce soit à l’approche de la rencontre. "Le mieux, c'est que chacun façonne sa préparation comme il le fait toujours", dit-il. "si un joueur doit aller travailler le vendredi, il ira travailler - je ne changerai pas les habitudes."

Dénervaud exercera pour sa part son activité de coach de fitness avant de prendre la direction, dès 15h, du Stade de Bouleyres. Il confie que 1500 spectateurs représenteraient déjà une belle affluence pour lui, "mais si 2000 sont présents, bien sûr que je ne dirais pas non". Qu'en est-il d’éventuelles primes en cas d’exploit ? "Nous n'en avons pas parlé", affirme-il, "mais ce n'est pas non plus ce qui nous motive. Nous allons vendre des ballons de match, dont une partie des recettes ira dans les caisses de l'équipe. C'est une récompense suffisante." (pmb./jm.)

retour